Communautés des Premières nations

Communautés des Premières Nations du N. B.

Les collectivités des Premières Nations du Nouveau-Brunswick ont un ensemble de besoins particuliers en matière de santé qui exige une approche unique et culturelle appropriée pour assurer que des soins de qualité sont offerts à leurs membres. Au cours des 14 dernières années, l'Initiative sur le diabète chez les Autochtones a été une approche innovatrice et fructueuse pour traiter les questions concernant le diabète chez les Autochtones et est devenue un programme bien organisé qui comprend les domaines des soins et des traitements, de la prévention et de la promotion ainsi qu'un soutien en matière de mode de vie, qui est plus récemment axé sur l'activité physique, la salubrité alimentaire, le diabète gestationnel et le diabète durant la grossesse. Le programme prend en considération les besoins uniques en matière de santé de chaque collectivité et les adapte pour respecter l'approche de la santé utilisée par la collectivité. Ce système de prestation de programme a permis aux collectivités autochtones du Canada d'avoir la flexibilité nécessaire pour organiser et offrir leurs programmes en fonction des besoins de chaque collectivité.

La plupart des collectivités ont un centre de santé pleinement opérationnel et sont situées à moins de deux heures d'un établissement de santé exploité par le gouvernement provincial, ce qui facilite l'accès aux cliniques et aux services relatifs au diabète des hôpitaux pour les personnes atteintes de cette maladie. Malheureusement, beaucoup de membres de la collectivité n'accèdent pas aux programmes facilement accessibles et c'est au personnel des soins de santé communautaires que revient la responsabilité de leur offrir ces programmes. Des études récentes indiquent qu'il existe plusieurs raisons pour lesquelles les clients autochtones n'utilisent pas les cliniques du diabète locales, y compris le transport, les malentendus d'ordre culturel, la langue et la crainte d'être jugés.

L'Initiative sur le diabète chez les Autochtones doit prendre fin en 2015, après plus de 15 ans à avoir fourni des soins et des services en matière de diabète aux Autochtones du Canada. Il est prévu que le renforcement des capacités aura été fait pour appuyer les collectivités dans leur quête visant à gérer le nombre croissant de diagnostics de diabète chez cette population. Les fonds du programme ont été investis dans la formation et le renforcement des capacités du personnel des soins de santé communautaires pour qu'il soit mieux préparé à offrir des programmes de diabète de qualité en collaboration avec leurs collègues provinciaux. Comme il y a une augmentation marquée des risques et des cas de diabète de type 2, en particulier chez les jeunes Autochtones du Canada, il est essentiel que les activités du programme à venir soient axées vers ce groupe de la population en particulier. Jusqu'à maintenant, le programme relatif à l'Initiative sur le diabète chez les Autochtones a cherché à accroître la sensibilisation à l'épidémie de diabète, à améliorer les compétences du personnel infirmier en santé communautaire en fournissant des soins et des traitements aux membres de la collectivité atteints du diabète et à leur famille et à établir la liaison avec des programmes de diabète provinciaux, en espérant que plus de personnes des Premières Nations accèderont aux programmes et aux services de diabète provinciaux existants.

Retour